Seniors

Point info Autonomie Personne âgée

Depuis le mois de janvier 2013 la commune du Touvet est labellisé « Point Info Autonomie ». Ce lieu d’accueil, identifié, est un lieu ressources pour toutes les personnes en situation de handicap et/ou en perte d’autonomie. Ainsi tous les mercredis de 10h à 12h, Marie-Christine Gomes, secrétaire du CCAS, vous accueille au cours d’une permanence hebdomadaire (avec ou sans rendez-vous) pour vous renseigner et vous accompagner.
Tél. : 04 76 92 34 34

Pour aider les aidants et les familles et participer au développement de toutes les actions visant à garantir le droit des personnes en perte d’autonomie, les engagements de la commune, soutenue et aidée par le Conseil Général, sont les suivants :

➜ mettre à la disposition du public un lieu d’accueil facilement repérable et accessible à tout type de handicap, et les informer au maximum.
➜ réorienter les personnes vers les services du Conseil Général si les responsables ne savent pas répondre à leurs questions.
➜ respecter l’éthique de tout accueillant concernant le respect de la personne, la disponibilité et la qualité d’écoute, la discrétion et le secret professionnel.
➜ contribuer à développer les ressources et s’associer aux manifestations locales concernant les personnes âgées et/ou les personnes handicapées.
➜ repérer, identifier et enregistrer les demandes d’information et transmettre trimestriellement ces données au Conseil Général.
➜ participer annuellement à une journée de bilan et d’évaluation de la mise en œuvre de la charte.

Le maintien à domicile

Pour continuer à vivre chez soi, malgré l’âge ou la maladie, les services d’accompagnement facilitent le maintien à domicile et permettent aux personnes âgées de continuer à vivre chez elles.

L’aide à domicile pour personnes âgées se traduit par un accompagnement dans les tâches de la vie courante ménagères, administratives… et est surtout le moyen d’entretenir et d’offrir un contact et une présence régulière.
Il existe différents prestataires pour aider au maintien à domicile. Au Touvet, il est assuré par l’ADPA, aide à domicile aux personnes âgées dont le siége est située à Echirolles. Cette association a passé une convention avec les communes, le Conseil Général de l’Isère, les caisses de retraite, la caisse primaire d’assurance maladie, des mutuelles, etc. Les communes et le Conseil général apportent une contribution financière à l’ADPA.
Le service à domicile peut vous aider à effectuer l’entretien du logement et du linge, à faire les courses, à préparer et prendre vos repas, à compléter vos papiers, et vous accompagner pour vos sorties ou vous tenir compagnie.
Contact
Depuis le 1er septembre 2014, la permanence de l’ADPA est assurée à Goncelin par Mme Aurélie Masnada, dans les locaux de l’ADPA, 31 avenue des Tirignons. Vous pouvez la rencontrer, uniquement sur rendez-vous, ou la joindre par téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30.
Tél. : 04 76 92 18 82

NOUVEAU EN 2015 : Service d’accompagnement aux courses

Afin de permettre aux personnes âgées de se rendre une fois par semaine en course dans les deux supermarchés du Touvet (Netto et Intermarché), le CCAS expérimentera début 2015 un service d’accompagnement aux courses.
Ainsi, un agent communal viendrait vous chercher en minibus chez vous pour vous emmener dans la grande surface de votre choix. Les courses terminées, chacun(e) serait ramené(e) à son domicile. Pour toute information complémentaire, contactez le CCAS au : 04 76 92 34 33.

D’autres prestataires comme l’ ADMR, CASSIOPEE etc. peuvent vous accompagner au quotidien (télécharger la liste des services d’aide à domicile intervenant sur le Grésivaudan)

Pour vous aider dans la mise en place d’une aide à domicile, vous trouverez ci-dessous des fiches explicatives :
• le financement de l’aide à domicile
• le guide pratique : le maintien à domicile

Le portage des repas à domicile

Depuis le mois de septembre 2008, tout le village voit passer de 9h00 à 12h00 Roselyne Casset dans le C15 de la mairie. Elle passe de maison en maison avec une tournée bien organisée pour aller voir les personnes âgées et leur porter à domicile un repas préparé.

Bien au-delà du contenu des petites boîtes en plastique, Roselyne peut être l’une des seules visites de nos anciens. Elle connaît bien les 14 personnes qu’elle rencontre au quotidien, dit toujours un mot gentil, lance une phrase drôle et s’attache à prendre des nouvelles de la santé et du moral. Souvent elle jette un œil au carnet de liaison et entretient ainsi autour de la personne âgée les liens d’un réseau auquel participent les soignants, infirmières, médecins, kinésithérapeutes, les aides à domicile… Sa venue est attendue et le moindre changement d’horaire ou de personne suscite des inquiétudes. Aussi, quand Roselyne doit s’absenter, elle vient plusieurs fois avec sa remplaçante et explique longuement à chacun ce qui va se passer.

Le CCAS, à la suite du vote du budget 2009, gère intégralement ce service.

Pour améliorer la qualité des repas qui sont portés aux personnes âgées chez elles et accompagner au mieux leurs besoins et leurs envies, la municipalité a changé de prestataire. Ainsi c’est la société Restalliance, chargée de la restauration à Saint Jean, qui désormais cuisine sur place pour permettre à Roselyne Casset de porter des repas du lundi au dimanche, à domicile. Très au fait des régimes spéciaux, du caractère spécifique de l’alimentation ou des nécessités nutritionnelles, Restalliance respecte les rythmes et les exigences des personnes âgées. Un dossier à suivre avec les clients pour avant tout mesurer leur satisfaction.

Si vous souhaitez bénéficier du portage de repas à domicile vous pouvez contacter Roselyne Casset à la mairie au 04 76 92 34 34.

L’ADPA (L’association pour l’Aide à Domicile aux Personnes Agées)

La commune du Touvet a choisi l’ADPA (Association pour l’Aide à Domicile aux Personnes Âgées) pour aider les personnes âgées à rester chez elles.

L’ADPA intervient dans trois domaines :

L’aide à domicile, pour aider les personnes âgées à effectuer l’entretien de leur logement, du linge ; pour faire les courses, préparer les repas, aider pour les papiers, accompagner les sorties ou simplement tenir compagnie… Deux formules d’intervention vous sont proposées :
• Soit en qualité de prestataire de service moyennant une participation financière qui varie selon vos ressources. Vous avez l’aide de l’ADPA pour rechercher les financements dont vous pourriez bénéficier auprès des différents organismes.
• Soit en qualité de mandataire. Dans ce cas, vous êtes employeur. L’ADPA intervient alors pour vous conseiller en tant qu’employeur ; elle assure pour vous les démarches concernant la personne employée.

Les soins à domicile, pour permettre à toute personne souffrant d’une maladie invalidante, d’un handicap ou de pathologies liées au vieillissement de bénéficier de soins à domicile, sur prescription médicale et après évaluation de l’infirmière de l’ADPA. Cette prestation, prise en charge par la Sécurité Sociale sans participation financière de votre part, comprend les soins infirmiers d’hygiène (toilette, prévention des escarres…) et un suivi régulier. Si votre état de santé justifie d’autres soins, l’ADPA collabore avec le secteur libéral et les centres de soins et peut conventionner avec l’infirmier de votre choix.

La protection des majeurs, pour assurer la protection juridique des biens et des personnes fragiles. Ce service est développé dans le cadre de l’Union Départementale de l’Isère de l’Aide aux Soins et Services au Domicile, (appelée aussi UNA Isère). Son intervention se fait sur décision de justice et peut agir de manière provisoire dans des situations d’urgence. Il assiste les personnes qui ont besoin d’être conseillées ou contrôlées dans les actes de la vie civile (curatelle) ; il représente les personnes dans tous les actes de la vie civile (tutelle).

Pourquoi cet engagement et ce soutien ?
La commune du Touvet subventionne cette association à hauteur de 3 570 € pour 36 bénéficiaires. L’ADPA emploie 6 personnes pour ce service à domicile dans la commune. L’ADPA est une association loi 1901 sans but lucratif avec un ancrage dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, respectant justice sociale et solidarité :

• Elle développe une politique de qualité des prestations à l’égard du public fragilisé (âge, handicap, maladie…) auprès duquel elle intervient. Sa volonté : permettre l’accès à tous à un service de qualité tout en maîtrisant les coûts.
• Elle assure formation et professionnalisation aux personnes qu’elle recrute, en veillant toujours à favoriser l’emploi dans la commune.
• Elle assure la continuité des interventions y compris le week-end et les jours fériés.

Contact
Depuis le 1er septembre 2014, la permanence de l’ADPA est assurée à Goncelin par Mme Aurélie Masnada, dans les locaux de l’ADPA, 31 avenue des Tirignons. Vous pouvez la rencontrer, uniquement sur rendez-vous, ou la joindre par téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30.
Tél. : 04 76 92 18 82

L’allocation personnalisée d’autonomie (A.P.A.)

L’allocation personnalisée d’autonomie est une prestation destinée aux personnes âgées confrontées à la perte d’autonomie. Mise en place depuis le 1er janvier 2002, l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est financée par le Département, avec le concours de l’Etat et de l’assurance-maladie.

Elle se présente sous 2 formes :
• L’allocation personnalisée d’autonomie à domicile (prestation en nature destinée à favoriser le soutien à domicile)
• L’allocation personnalisée d’autonomie en établissement (aide pour acquitter le tarif dépendance de l’établissement dans lequel vous êtes hébergé.

L’allocation personnalisée d’autonomie à domicile

Pour qui ?
Les seniors résidant à leur domicile.

A quelles conditions ?
• Vous avez plus de 60 ans,
• Vous vivez à votre domicile ou en résidence-appartement, et vous avez besoin d’une aide ou de matériels spécifiques pour effectuer les actes essentiels de la vie quotidienne,
• Vous résidez à Paris depuis plus de trois mois
• Si vous êtes étranger, vous devez disposer d’un titre de séjour en cours de validité
• Vous remplissez les conditions de perte d’autonomie, évaluées par une équipe médico-sociale (médecin et travailleur social) à l’aide d’une grille nationale.

Bon à savoir :
Le montant maximum de l’allocation personnalisée d’autonomie à domicile varie selon vos revenus et votre degré d’autonomie.
Si vous bénéficiez déjà au titre de l’aide sociale légale d’une aide ménagère, d’une allocation représentative de services ménagers, d’une allocation compensatrice pour tierce personne, d’une prestation spécifique dépendance et au titre de la Sécurité Sociale d’une majoration pour aide constante d’une tierce personne, l’allocation personnalisée d’autonomie ne peut se cumuler avec le bénéfice de ces prestations.
Les sommes versées au titre de l’allocation personnalisée d’autonomie ne font l’objet d’aucune récupération sur succession.

Pour vous aider dans la mise en place de votre dossier A.P.A. à domicile, téléchargez la fiche explicative.

L’allocation personnalisée d’autonomie en établissement

Pour quoi faire ?
L’Allocation Personnalisée d’Autonomie vous aide à acquitter le tarif dépendance de l’établissement dans lequel vous êtes hébergé. Elle permet ainsi de prendre en charge les dépenses liées à votre perte d’autonomie. Cette prestation répond à des besoins adaptés à votre situation.

Pour qui ?
Aux personnes âgées hébergées en établissement.

A quelles conditions ?
• Vous avez plus de 60 ans.
• Vous résidez en maison de retraite ou en long séjour et vous avez résidé à Paris pendant plus de trois mois à un domicile personnel avant votre hébergement en établissement.
• Si vous êtes étranger, vous devez disposer d’un titre de séjour en cours de validité.
• Vous remplissez les conditions de perte d’autonomie, évaluées par le médecin coordonnateur de votre établissement à l’aide d’une grille nationale.

Bon à savoir :
Le montant maximum de l’allocation personnalisée d’autonomie en établissement varie en fonction de votre degré de perte d’autonomie et des tarifs de l’établissement correspondant à chaque groupe iso-ressources. Les tarifs applicables sont ceux du département dans lequel se trouve l’établissement. La participation laissée à votre charge varie en fonction de vos revenus. Si vous bénéficiez déjà au titre de l’aide sociale légale d’une allocation compensatrice pour tierce personne, d’une prestation spécifique dépendance et au titre de la Sécurité Sociale d’une majoration pour aide constante d’une tierce personne, l’allocation personnalisée d’autonomie ne peut se cumuler avec le bénéfice de ces prestations. Vous pouvez bénéficier à la fois de l’allocation personnalisée d’autonomie en établissement et de la prise en charge par l’aide sociale de vos frais d’hébergement. Les sommes versées au titre de l’allocation personnalisée d’autonomie ne font l’objet d’aucune récupération sur succession.

Où s’adresser pour retirer les formulaires et déposer les demandes ?
Vous pouvez retirer les dossiers auprès de la mairie. Les dossiers sont à déposer impérativement à la mairie du lieu de résidence du bénéficiaire.
Pour tout renseignement vous pouvez contacter le service autonomie de la direction territoriale du Grésivaudan sis 71, chemin des sources – 38190 Bernin / téléphone : 04 56 58 16 00

Pour vous aider dans la mise en place de votre dossier A.P.A. en établissement, télécharger la fiche explicative

Un numéro vert est à la disposition du public : 0800 77 19 08.
Vous pouvez aussi consulter la page consacrée à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie sur le site internet Service-Public.fr

L’EPHAD « La maison St-Jean »

Le Touvet a la chance extraordinaire de posséder dans son cœur de village, grâce au Père Simian, une structure d’accueil pour les personnes âgées et handicapées vieillissantes. A l’heure où le grand âge ne peut pas toujours être pris en charge à domicile et où la maladie d’Alzheimer fait des ravages, c’est une sécurité pour tous et un atout pour la commune.

Cet Établissement pour Personnes Handicapées et Agées Dépendantes (ou EPHAD), dans le giron de l’association Marc Simian, compte 101 personnes âgées, dont 14 personnes âgées handicapées vieillissantes.
Avec une capacité d’accueil de 99 chambres (130 lits), la maison Saint-Jean compte un personnel de 75 agents. Le prix de journée en 2012 se situe à 60,23€ pour la section hébergement.

La Maison Saint Jean, c’est d’abord et avant tout un lieu de vie : les activités, les festivités, les repas des résidents rythment un quotidien où si tout se fait plus lentement rien ne se fait sans affairement. La Maison Saint Jean est aussi une structure socio-économique intégrée dans notre village et avec laquelle il nous faut entretenir des liens pour mélanger les genres et les générations : repas de Noël, rencontres de fin d’année, chants de la chorale, travail avec les bénévoles, avec nos écoles et nos associations : tout est prétexte pour renforcer nos relations et nos liens avec Saint Jean.

Prévention face aux évènements climatiques

• PLAN CANICULE

Suite à l’épisode caniculaire de l’été 2003, chaque département a l’obligation de se doter d’un Plan d’Alerte et d’Urgence qui prévoit les mesures nécessaires en cas de risques exceptionnels tant au niveau climatique que sanitaire.

Dans ce cadre, le Maire est tenu de recenser les personnes âgées et handicapées qui en font la demande, vivant à leur domicile, vulnérables du fait de l’isolement, de la maladie, du handicap. Ce fichier sera communiqué seulement au Préfet du département à sa demande et permettra l’intervention ciblée des services sanitaires et sociaux en cas du déclenchement du Plan Alerte et d’Urgence.

Le public concerné :
• Personnes âgées de plus de 65 ans
• Personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail
• Personnes handicapées

Le registre de recensement est donc ouvert à l’année au CCAS.
Tél. : 04 76 92 34 34 (accueil de la mairie)

Vous pouvez télécharger le formulaire d’inscription et le déposer à la mairie. Vous pouvez à tout moment demander à être radié(e) du registre.

• DÉNEIGEMENT

Notre commune, du fait de sa situation géographique, est souvent confrontée l’hiver à des épisodes neigeux pouvant rendre les routes impraticables et dangereuses, d’où la mise en place d’un plan de déneigement.

Les voiries publiques sont déneigées soit par la commune, soit par le Conseil général, soit par l’entreprise prestataire : les interventions s’effectuent dans les meilleurs délais, dès la tombée de la première neige pour maintenir les chaussées dégagées. Toutes les voiries sont incluses dans ce plan d’ensemble.

Le salage se fait avec précaution, en fonction de la température ambiante, et parcimonie. Le chlorure de sodium (sel) est nuisible pour l’environnement mais aussi pour les carrosseries et les cours d’eau. Certains lieux sont salés de façon privilégiée afin de garantir leur accès, comme les abords du cabinet médical ou l’accès au Centre de secours. Les agents municipaux apportent une attention particulière au déneigement des cheminements piétonniers.

CONSIGNES DE SÉCURITÉ
➜ consultez les prévisions météo,
➜ équipez votre véhicule en conséquence (pneus neige, chaînes), notamment si vous habitez sur les hauteurs. La neige est une condition météorologique exceptionnelle qui nécessite des équipements particuliers pour circuler.
➜ prévoyez des temps de trajet plus longs,
➜ augmentez les distances de sécurité et anticipez les manoeuvres, allumez vos feux de croisement,
➜ ne doublez pas les véhicules de déneigement (art. R414-17 du code de la route) et ne stationnez pas sur leur passage.
➜ équipez-vous de chaussures de circonstance, si vous devez vous déplacer à pied, afin d’éviter les glissades.
➜ déneigez les trottoirs situés devant votre habitation
➜ sollicitez vos voisins ou la mairie si vous hésitez à sortir : en cette période comme en temps de canicule, il est normal que la solidarité se développe vis à vis des habitants moins mobiles.

• PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

Avec l’aide de tous les acteurs concernés présents sur notre territoire, la commune a mis en place au cours de l’année 2011 le plan communal de sauvegarde (PCS).

Il a pour objectif d’organiser la cellule de crise communale en cas d’événement majeur. Il recense l’ensemble des moyens communaux (moyens humains, matériels, lieux d’hébergement…) permettant d’assurer la sécurité des Touvetains et de leurs biens, tout en protégeant leur environnement. En cas d’événement, les élus et le personnel communal sont chargés de missions spécifiques intégrées dans une organisation précise. Par une bonne connaissance des réflexes à adopter (indiqués dans le DICRIM), et par le respect des consignes de sécurité communiquées en cas de crise, chacun participera à sa sécurité et à celle de tous.

Le plan communal de sauvegarde du Touvet prévoit :
• la mise en place d’une cellule de crise à la mairie
• la diffusion de l’alerte, l’information de la population, l’assistance et le secours des sinistrés
• si nécessaire, l’hébergement des sinistrés

Si l’événement dépasse le niveau communal, la Préfecture prend le relais et déclenche le plan ORSEC en réquisitionnant les moyens nécessaires.

• LE TÉLÉALARME

Téléalarme est un service de contact, d’assistance et de secours à des personnes de tous âges dont l’autonomie est fragilisée par l’état de santé, le handicap ou l’isolement, et ainsi favoriser leur maintien à domicile.

Afin de vous venir en aide en cas de chutes, ce service permet, sans composer de numéro, de donner l’alerte. Vous entrez en contact avec la centrale d’écoute des sapeurs pompiers grâce à l’interphone du transmetteur, vous expliquez le motif (si c’est possible) et l’opérateur prévient les personnes que vous aurez désignées.

Le coût est de 31 € par mois tout compris.
À savoir : vous pouvez bénéficier de 50% de réduction sur la redevance téléalarme, soit 15,5€ TTC/mois. Sous certaines conditions vous pouvez obtenir des aides financières : Conseil Général (APA), C.R.A.M, etc.

Pour toute information vous pouvez contacter les bénévoles du téléalarme :
Madame Gisèle Lanat 04 76 08 43 70 ou Madame Marie-Louise Jacquier 04 76 08 46 38

• DICRIM

La prévention commence par l’information. A l’échelle communale, cette information passe par le DICRIM : Document d’Information Concernant les RIsques Majeurs. Ce document doit permettre à tous de connaître les dangers auxquels nous sommes exposés, les dommages prévisibles, les mesures préventives que chacun doit prendre pour réduire sa vulnérabilité ainsi que les moyens de protection et de secours mis en oeuvre par les pouvoirs publics.

L’information préventive sur les risques naturels et technologiques majeurs est un droit légitime inscrit dans le code de l’environnement (articiles L 125-2 et L 125-5) : tout citoyen a le droit à l’information sur les risques majeurs auxquels il peut être confronté ainsi que les mesures de sauvegarde à mettre en oeuvre.

Prendre conscience des risques et apprendre à les identifier permet de surmonter le sentiment d’insécurité qu’ils peuvent générer et faire acquérir un comportement responsable face au risque. Les risques présents sur le territoire communal, devant être traités par le DICRIM sont :

• le transport de matières dangereuses
• les tremblements de terre
• les mouvements de terrain
• les inondations de plaine
• les crues torrentielles
• les inondations par rupture de barrage
• les phénomènes météorologiques (orage/tempête, canicule, vague de froid)

Ce document est consultable à la mairie, distribué dans les boîtes à lettres, et en téléchargement.